L’aigle de sang : le supplice exécutoire des Vikings !

mai 15, 2018

L’aigle de sang est très célèbre dans la mythologie nordique. Il s’agit d’un supplice viking qui consiste à ouvrir la cage thoracique dans le dos, à séparer les côtes de la colonne vertébrale et ainsi d’extraire les poumons de la victime, laquelle est censée être encore en vie.

Selon la légende, ce traitement viking est celui utilisé par les fils de Ragnar Lothbrok pour exécuter le roi Aelle de Northumbrie pour venger la mort de son père. Il a également inspiré plusieurs littératures du monde, dont celle de Robert E. Howard dans le célèbre « Conan le barbare ».

Toutefois, il semblerait que l’aigle de sang n’aurait pas une réalité historique. Ce sont les moines qui en parlèrent en premier en Europe. Ils étaient les principales victimes des invasions des Vikings. Aussi, la popularisation de ce supplice effroyable, qui est l’aigle de sang, visait principalement à dénigrer et diaboliser les Vikings, ces pillards du Nord.

Dans d’autres sources littéraires scandinaves, on retrouve également de nombreux passages faisant mention de l’aigle de sang. Toutefois, certains chercheurs pensent que cela pourrait être le résultat d’une mauvaise traduction de certains textes ou d’une figure style indiquant la mort d’un ennemi.  

Quoi qu’il en soit, l’aigle de sang est aujourd’hui indissociable des nombreuses histoires de la mythologie nordique.